Le second tour des élections législatives a rendu son verdict dimanche

Le président Emmanuel Macron n’aura pas de majorité absolue à l’Assemblée Nationale pour les 5 prochaines années. En tant que force de gauche nous ne pouvons que nous réjouir que La République en Marche n’ait pas toutes les coudées franches pour poursuivre son projet, dans la lignée de ces cinq dernières années, de casse sociale et écologique permanente. Nous le répétons, EHBai se situe clairement en opposition à la majorité présidentielle.

Nous souhaitons également dire notre inquiétude à voir entrer la Rassemblement National en force au Palais Bourbon. Il faudra redoubler d’efforts pour démonter une à une les idées nauséabondes portées par ce parti d’extrême droite. Ces prochaines années, grâce aux dotations publiques, le RN aura l’occasion de se renforcer structurellement. Nous mènerons, avec toutes les forces de gauche, la bataille idéologique pour montrer qu’une autre voie est possible. Les responsables politiques de droite et du centre doivent aussi être très fermes sur leurs positions et ne laisser aucune marge de manœuvre à un projet de société qui divise, qui stigmatise et ne propose pas de solutions durables pour la société.

Par ailleurs, nous souhaitons féliciter les députés du groupe parlementaire « Libertés et Territoires » réélus hier. La Corse et la Bretagne envoient à Paris des députés avec qui nous pourrons travailler sur les questions du logement, de la langue et de l’autonomie des territoires. Nous adressons également nos félicitations aux députés des DOM-TOM qui feront entendre une voix nouvelle à Paris. L’engagement d’EHBai au sein de la fédération Régions et Peuples Solidaires (R&PS) se poursuivra dans le sens d’un travail en commun sur les thématiques que nous partageons entre peuples sans état.

Pour évoquer les résultats localement, nous actons les victoires d’Iñaki Echaniz, Florence Lasserre et Vincent Bru. Notre mouvement n’a pas donné de consigne de vote au second tour. Il semblerait toutefois que les électrices et électeurs abertzale de gauche aient su faire la différence entre les candidat.es choisi.es par la NUPES. L’alternative de gauche en Pays Basque ne passera pas sans prendre en compte EHBai et les thématiques qui sont au coeur du projet abertzale, de gauche, féministe et écologiste.

A présent, il nous faudra construire des majorités dans la rue pour défendre nos acquis sociaux et poursuivre la construction d’alternatives locales émancipatrices. Notre slogan de campagne “A nous de jouer” reste d’actualité. Des rendez-vous importants sont à marquer à l’agenda politique d’Iparralde, nous y participerons activement !

0 Commentaire