L’Assemblée Nationale valide la proposition de loi en faveur des langues dites régionales

Ce jeudi 8 avril, la proposition de loi portée par Paul Molac concernant les langues minorisées revenait devant l’Assemblée Nationale française.

Depuis de longues années, la France reste bloquée sur des schémas centralisateurs qui empêchent toute évolution. La Charte Européenne n’a jamais été ratifiée et les différentes propositions de loi (plus de cinquante !!) ont systématiquement été retoquées ou censurées. De plus, les réformes successives en matière d’éducation, de médias ou les réformes territoriales ont même la plupart du temps ajouté des obstacles à l’enseignement et l’utilisation de ces langues.

En Pays Basque, nul besoin de remonter très loin, l’actualité récente nous montre la situation de blocage que nous devons subir. Le refus d’ouvrir une filière immersive à Hiriburu, plus généralement les négociations en cours pour généraliser ces filières à l’école publique, les manques de postes et de moyens à l’attention des filières bilingues et immersives sont autant d’exemples de ces dernières semaines.

La proposition de loi relative à la défense et à la valorisation des langues dites régionales a franchi bon nombre d’obstacles, de blocages, de résistances. Mais cet après-midi, l’Assemblée Nationale a validé le texte malgré les amendements présentés au dernier moment par le Gouvernement. C’est une victoire importante !

Cette loi offre un cadre plus favorable puisqu’elle inscrit dans les textes l’enseignement immersif dans les écoles publiques. Le travail doit à présent se poursuivre sur le terrain pour assurer l’avenir de nos langues.

Nous devons collectivement nous féliciter du vote de ce jour, il est le fruit d’un long travail, d’un travail collectif qui porte ses fruits.

0 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.