Vivre libre des violences machistes maintenant !

Comme tous les ans, le 25 novembre marque la Journée internationale contre les violences faites aux femmes.

Cette journée nous rappelle, malheureusement, qu’aujourd’hui, il y a encore beaucoup de femmes qui sont agressées par leur conjoint ou ex-conjoint. Pas plus tard que la semaine dernière, une femme a été tuée en France sous les coups de son conjoint. Elle est la 101e femme à mourir des suites des violences conjugales cette année. Au Pays Basque, ce sont 5 femmes qui en 2021 ont été tuées sous les coups de leurs partenaires.

Selon les Nations Unies, une femme sur 3 dans le monde est victime de violences sexistes. Dans l’État français : une femme sur 10 a été abusée par son partenaire, une femme sur 3 a été victime de harcèlement sexuel au travail et une femme sur cinq de plus de 15 ans a été victime de cyberharcèlement.

Alors qu’aujourd’hui encore les femmes ne peuvent toujours pas vivre librement, nous tenons à souligner la nécessité d’une journée comme le 25 novembre. La situation est grave : de nombreuses femmes vivent encore et toujours sous les menaces quotidiennes de leur conjoint ou ex-conjoint craignant pour leur vie.
Nous ne devons pas non plus oublier qu’il y a encore aujourd’hui des centaines et des centaines de personnes qui sont attaquées et subissent des violences en raison de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre. Cela doit cesser.

Cette situation ne doit pas être laissée seule aux femmes. L’ensemble de la société doit être impliqué pour éradiquer les violences faites au femmes. Il en va de la vie de nos filles, mères, sœurs, amies, voisines et collègues.
Cela passera par la mise en place de politiques féministes et de réels moyens pédagogiques pour une prévention approfondie.

Nous avons encore un long chemin à parcourir pour parvenir à une société égalitaire. Nous ne pouvons accepter des comportements ou des attitudes machistes qui ne font que renforcer cette « normalité » criminelle fondée sur les stéréotypes de genre. Nous ne nous arrêterons pas tant que nous n’aurons pas atteint un modèle de société fondé sur le respect, l’égalité et la liberté.

En tant qu’EHBai, nous serons donc présent.es le jeudi 25 novembre à 18h à Bayonne.

Stop aux violences faites aux femmes ! Stop aux violences sexistes !

0 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.