Second tour des élections départementales : La mauvaise gestion de la propagande continue

Pour ces élections départementales, l’Etat français avait choisi de privatiser la distribution des bulletins de vote et professions de foi.

Au-delà de la gestion insensée du dépôt de la propagande que nous avons déjà dénoncé avant le premier tour, force est de constater que cette gestion tourne au fiasco dans l’hexagone.

En effet, pour le premier tour nous avions été obligé.es de déposer nos bulletins et circulaires en Gironde pour qu’ils reviennent ensuite dans nos boites à lettres et nos mairies. Un non-sens écologique ! Dans plusieurs cantons, nous avons relevé des problèmes de distribution puisque dans de nombreuses enveloppes nos circulaires manquaient.

Pour le second tour, il nous a fallu amener une partie des bulletins en Gironde et l’autre partie à Pau.

Après les ratés du premier tour, des corrections devaient être amenées pour le second tour. A ce jour, on se rend compte que certaines communes du canton Montagne Basque ont reçu les bulletins de vote du canton de Bidache. Certains de nos bulletins de Montagne Basque ont été distribués à Oloron. Il manquera donc des bulletins sur ces cantons !

Nous dénonçons à nouveau la privatisation de la propagande électorale. Lorsqu’un état n’est plus capable d’organiser sa propre démocratie et la délègue à un prestataire privé dont le but est d’en tirer un bénéfice financier, on est en droit de se poser des questions.

En attendant, nous serons particulièrement attentives et attentifs au fait que nos bulletins de vote soient bien à la disposition des électrices et électeurs dans les mairies des 7 cantons où nous sommes qualifié.es pour le second tour.

Nous appelons à une forte mobilisation dimanche pour porter haut le projet abertzale, de gauche, féministe et écologiste qui fait de l’accès au service public pour toutes et tous une priorité.

0 Commentaire