Le prisonnier politique Ibon Fernandez Iradi encarcéré à la prison de Lannemezán est déclaré positif au COVID. Il est actuellement isolé et seul dans sa cellule.

Les symptômes du COVID s’ajoutent donc à la grave maladie dont est déjà atteint Ibon Fernández. EHBai et EHBildu s’inquiètent donc de l’évolution de son état de santé.

Le prisonnier originaire de Lasarte, devrait déjà être libéré depuis longtemps pour qu’il puisse bénéficier des soins nécessaires pour traiter sa sclérose en plaque/ maladie. Il est inacceptable qu’une personne atteinte d’une telle maladie soit en prison, c’est notamment ce que défend la Commission des Droits Humains des Assemblées générales de Gipuzkoa, avec le soutien d’EHBildu, PNV, PSE et Podemos. La Cour de cassation de Paris a elle-même approuvé la suspension de la peine imposée par la Cour d’appel et le Procureur.

La situation du prisonnier s’étant gravement détériorée, nous appelons le gouvernement français à agir avec responsabilité et nous exigeons la libération immédiate d’Ibon afin qu’il reçoive les soins dont il a besoin. Ibon et les autres prisonnier.e.s politiques atteint.e.s de maladies graves ne peuvent pas rester en prison, et ce d’autant plus en période de pandémie, car le coronavirus fait courir un grave danger pour ces personnes à risques.

EHBai et EHBildu appellent donc à une mobilisation pour exiger la libération d’Ibon Fernandez Iradi.