En juillet dernier, nous prenions connaissance de la décision de la rectrice de Bordeaux de refuser l’ouverture d’une filière immersive bascophone à l’école publique de Saint Pierre d’Irube.

Comme nous avons déjà pu le dire, nous considérons que cette décision n’a aucun fondement pédagogique, ni raison économique, elle est le seul fait d’un position idéologique du ministère de l’Éducation Nationale qui tourne le dos à sa mission de transmission de l’Euskara via l’école.

Le mépris de l’état français, jacobin et centralisé au possible, s’oppose encore une fois à la volonté du Pays Basque. En s’entêtant dans sa logique d’imposition du français comme seule et unique langue, la France porte atteinte aux droits linguistiques reconnus par les textes internationaux.

Les parents d’élèves de l’école publique de Saint Pierre d’Irube appellent à un rassemblement le jour de la rentrée mardi 1er septembre prochain à 10h. EHBAI rejoint cet appel et invite tou-te-s les habitant-e-s du Pays Basque à y participer.