EH Bai appelle à venir soutenir Lola Villabrigaren au tribunal de Bayonne vendredi 26 juin à l’occasion du procès du policier responsable de son agression par un tir de flash-ball lors d’une manifestation en décembre 2018 à Biarritz.

Cette agression est survenue en pleine période du mouvement des Gilets jaunes qui a vu dans tout l’État français des dizaines d’agressions de ce genre avec un lourd bilan de blessé-e-s graves. De plus, elle a eu lieu lors de la première mobilisation contre l’organisation du G7 à Biarritz où le déploiement et l’action policière avaient pour objet d’envoyer un message sans équivoque en direction des opposant-e-s au sommet de la fin août 2019.

A l’heure où de nombreuses mobilisations se déroulent contre les violences policières, cette agression délibérée et sans aucune justification est pour EH Bai l’expression d’une violence structurelle des forces de l’ordre directement liée aux politiques gouvernementales : réformes néo-libérales imposées comme celle des retraites à point ou de l’assurance chômage, inégalités en hausse, urgence écologique laissée sans réponse. Cette situation de gouvernement sans le consentement de secteurs toujours plus larges de la société explique la dérive autoritaire en France comme ailleurs (lois restrictives des libertés, surveillance de masse, violence policière…). A une légitimité affaiblit des gouvernants, la répression sert de béquille.