EHBAI dénonce fermement l’expulsion de Zigor Garro.

• Cet ordre d’expulsion est incompréhensible aussi bien parce qu’il est mis en œuvre en pleine crise sanitaire, mais aussi en sachant que la défense de Zigor Garro a demandé, il y a quelques mois, la levée de l’interdiction territoriale définitive, et qu’à ce jour les tribunaux n’ont pas répondu à cette question. La décision est encore plus difficile à comprendre quand on sait que Zigor vit et travaille en Iparralde.

• EHBAI revendique que les ancien.ne.s prisonnier.e.s politiques puissent vivre libres avec tous les droits civils et politiques, ce qui implique le droit de se déplacer librement dans tout le Pays Basque.