Les élections municipales auront lieu les 15 et 22 mars prochains. C’est un rendez-vous important parce que les mairies représentent l’échelon de décision le plus proche de nous. Mais, en plus de cela, cette année, tout en choisissant nos élus municipaux, nous élirons les représentants qui siègeront à la Communauté d’Agglomération Pays Basque. Vu depuis le Pays Basque intérieur, face à ce double enjeu, ensemble nous avons de quoi faire : DENEK ELGARREKIN BADUGU ZER EGIN !!!
.
C’est le message que veut diffuser EH BAI dans les semaines à venir, autour de trois problématiques :
   • la nécessité d’avoir une vision de l’ensemble des communes de barnekalde
   • la nécessité de mettre en place une gouvernance démocratique et de dépasser l’ère du notabilisme
   • l’importance de la participation des jeunes et des femmes
.
Pour renforcer le Pays Basque intérieur : Elgarrekin badugu zer egin !
L’Intercommunalité qui rassemble les 158 communes d’Iparralde existe depuis 2017. Elle constitue une instance importante de décision. Son assemblée est constituée de 232 représentant.e.s, parmi lesquels 106 représentent les communes du Pays Basque intérieur. L’intérieur est donc bien représenté au sein de l’intercommunalité. Nous avons donc l’opportunité de mettre en œuvre le travail en commun et la complémentarité nécessaires entre la côte et l’intérieur, à condition que les municipalités de l’intérieur disposent d’une vision commune… Habitant-e-s et élu-e-s de l’intérieur, saisissons-nous de cette opportunité!
.
Pour dépasser définitivement les pratiques notabiliste : Elgarrekin badugu zer egin !
Durant de longues années de “grands” élus ont conditionné la donne politique en Iparralde. En plus du pouvoir politique dont disposaient, ils manipulaient les ficelles de certains réseaux économiques. Si ces notables ont pour la plupart disparu du panorama, profitons de ces élections pour faire tomber les derniers qui sévissent encore. Par ailleurs, conscients qu’un fonctionnement trop centralisé de l’intercommunalité peut contribuer à l’émergence d’une nouvelle forme de notabilisme, nous revendiquons une gouvernance démocratique et décentralisée : participation active des citoyen-ne-s, et prérogatives accrues des pôles locaux.
.
Pour renforcer la participation citoyenne par l’implication des jeunes et des femmes : Elgarrekin badugu zer egin !
Beaucoup de personnes ne veulent plus entendre parler de politique. Nous pouvons les comprendre… Mais, justement, les élections municipales ne doivent pas être boycotées
car la municipalité est le lieu de pouvoir qui nous ait le plus proche. Plus particulièrement, le devenir de l’intérieur dépendant de la jeunesse il est important qu’elle participe aux élections municipales. De même, les femmes doivent occuper toute leur place dans la sphère politique. A cet égard, l’intercommunalité vient de signer la Charte européenne en faveur de la parité. Il ne dépend que de nous que ces engagements soient suivis des actes !