1) EHBAI veut apporter tout son soutien à Peio IRIGOIEN ainsi qu’à tou.te.s les personnes qui subissent aujourd’hui ces mesures d’exception.

2) Le maintien de ces mesures répressives dans le contexte politique actuel n’a aucun sens, si ce n’est une intention de la part de certains de maintenir le conflit politique dans des schémas du passé. Les arguments avancés par certains juges et procureurs (aussi bien dans le cadre du FIJAIT que ceux affichés pour maintenir les prisonniers en prison) supposent une provocation et une offense au travail mené par la majorité sociale et politique du Pays Basque en faveur d’une paix juste et durable.

3) Le processus de résolution intégrale du conflit exige des décisions politiques courageuses et responsables. C’est pour cela qu’EH BAI demande à l’état français:
– L’annulation des mesures d’exception à l’encontre des prisonnier.e.s et des anciens prisonnier.e.s et exilé.e.s.
– Un engagement politique d’aller vers une voie raisonnable pour concrétiser le processus de libération de tou.te.s les prisonnier.e.s. C’est ce qui est demandé par la majorité sociale et politique du Pays Basque, et c’est aussi ce qui avait été annoncé par le président Macron, lui même.