Ce samedi 11 janvier on devra être nombreux.ses dans les rues de Bayonne et Bilbo afin que la question des prisonnier.e.s soit définitivement prise en compte. On demandera à Macron de passer des paroles aux actes.