Un ancien militaire landais a perpétré un attentat à l’encontre de la mosquée de Bayonne lundi après-midi. EHBAI souhaite bien entendu dénoncer avec la plus grande fermeté cet acte raciste. Ce n’est pas la première attaque dont fait l’objet la mosquée bayonnaise, avec cette fois-ci des blessés directs. Mais un cap a été franchi avec une attaque directe et des tirs sur deux personnes.

Les analystes et autres commentateurs défileront sur les plateaux télé, les responsables politiques français -membres du gouvernement en premier lieu- s’émouvront ces prochains jours suite à cet évènement et les réseaux sociaux déborderont de réactions en tout genre. Mais ce niveau de haine, ce climat malsain et nauséabond ne vient pas de nulle part. Si les discours islamophobes sont le fonds de commerce du Front National depuis longtemps, dernièrement bon nombre de responsables politiques entretiennent cette ambiance malsaine. Certains médias en donnant la parole à des analystes ouvertement xénophobes ont également leur responsabilité.

Que celles et ceux qui à longueur d’année soufflent sur les braises racistes ne s’offusquent pas quand l’incendie incontrôlé se déclare.

Le Pays Basque a toujours été historiquement une terre d’accueil, de solidarité et de tolérance. Nous devons redoubler d’efforts afin que chacun.e puisse y vivre sereinement dans le respect de sa religion. Evitons de tomber dans des analyses simplistes qui n’amèneront aucune solution. Il est temps de mettre en place la lutte contre toutes les xénophobies, mettre fin aux raccourcis rapides qui amènent aux pires amalgames et ne jamais cesser de combattre les idées d’extrême droite. Les musulman.e.s, comme tou.te.s les autres croyant.e.s et pratiquant.e.s des autres religions ou celles et ceux qui ne croient pas ont toutes et tous leur place en Pays Basque. Une des richesses de notre Pays Basque est justement la cohabitation sereine et pacifique, au quotidien, de toutes les communautés. La montée du vote FN localement doit toutefois nous mettre en garde : la lutte contre l’islamophobie doit être une priorité d’action.

Nous réitérons notre soutien le plus sincère à toute la communauté musulmane de Bayonne et du Pays Basque et adressons aux deux victimes nos vœux de rétablissement rapide.