HERRIA ERAIKI HERRIAK ERABAKI

Cette année les membres des mouvements EHBAI et Aitzina organisent conjointement l’Aberri Eguna 2018 à Saint Jean Pied de Port. Nous souhaitons faire de cette journée un moment d’afirmation de notre existence par le biais de notre langue et notre culture.
Le rendez-vous de Garazi s’inscrit dans la même logique que l’appel lancé par Independentistak Sarea à Iruña. Nous avons pour objectif de reconstruire et renforcer les liens sociaux, politiques, institutionnels et culturels que les états espagnol et français ont voulu détruire. En tant qu’habitant.e.s d’Euskal Herri nous renouvelons notre engagement à poursuivre la construction de notre pays et plus que tout nous revendiquons le droit de décider.

 

Herria Eraiki = Construire le pays

Les luttes de ces dernières années ont créé les conditions favorables à la reconnaissance du Pays Basque et à la mise en place d’un projet de société alternatif. Le Pays Basque Nord a prouvé qu’il pouvait obtenir des avancées grace à la résistance et la construction commune.

Les exemples ne manquent pas… Seaska qui œuvre pour un futur pays basque bascophone ; Laborantxa Ganbara qui développe un modèle d’agriculture paysanne ; la monnaie locale Eusko qui favorise la relocalisation de l’économie ou encore I-Ener qui permet d’améliorer l’autonomie énergétique de notre territoire en produisant une énergie propre… ainsi que toutes les autres initiatives que nous ne pouvons lister de manière exhaustive ici. Les projets qui oeuvrent d’ores et déjà à la construction de notre pays de demain sont nombreux.

En guise de mobilisation populaire nous pourrions aborder les exemples des mobilisations en faveur des droits des travailleurs, celles des mouvements féministes ou encore les initiatives en faveur des migrant.e.s. Face à la vision uniformisatrice qui nie la diversité, nous imaginons un Pays Basque fondé sur le « bien vivre ensemble ». Notre projet est un projet qui vise à intégrer, un projet ouvert à toutes celles et tous ceux qui oeuvrent et vivent sur ce territoire. Il nous revient de renforcer les liens entre les luttes plurielles a n de favoriser la transformation et la construction de notre pays.

 

Herriak Erabaki = Un pays qui décide

Grace aux mobilisations de ces dernières décennies, le Pays Basque Nord a récemment obtenu sa première reconnaissance institutionnelle depuis la révolution française. Pour la France la création de la Communauté Pays Basque constitue le premier et dernier pas. A n que cette nouvelle

institution ne devienne pas un cadre d’assimilation, a n d’assurer l’avenir d’Euskal Herri et pour construire une société plus juste nous avons besoin d’institutions plus souveraines. Les liens entre les trois réalités administratives d’Euskal Herri représentent la territorialité que nous prenons en compte pour le Pays Basque auquel nous aspirons.

Le peuple Catalan a voté, faisant face à l’état espagnol qui a démontré une fois de plus son caractère antidémocratique. Nous avons vu la volonté du peuple Corse se heurter à la négation de l’état français. Un référendum d’indépendance aura lieu à l’automne en Nouvelle Calédonie. L’heure des peuples a sonné, l’heure de l’autodétermination est là. Chaque peuple a le droit de décider lui-même de son avenir et cette décision a toute légitimité pour être appliquée.

Notre territoire est le plus pertinent pour apporter une alternative crédible au système actuel qui traverse une forte crise. En mettant les institutions au service des habitant.e.s, nous souhaitons prouver qu’un autre modèle est possible. Les victoires récentes obtenues en faveur des éleveurs de canards ou contre le projet de mines nous prouvent que la prise de pouvoir collective des citoyen.ne.s peut ouvrir la voie au respect de la décision du peuple.

 

 

Cet article est également disponible en : Basque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *