Grève des salarié.e.s des EHPAD

Ce mardi 30 janvier l’ensemble des fédérations syndicales de salarié-e-s d’Etablis- sement d’Hébergement de Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) appellent à une grève nationale. Mouvement inédit, soutenu par les directions d’établissements, qui est révélateur d’une situation tendue et d’un point de rupture proche.

Dans l’ensemble du secteur de la santé, visé par des coupes budgétaires dras- tiques, les conditions de travail des salarié-e-s sont de plus en plus catastrophiques, les chiffres montrent d’ailleurs que les démissions et les suicides se multiplient ces dernières années.

Les politiques d’austérité menées par les gouvernements successifs ces dernières années ont entrainé des coupes budgétaires importantes sur le secteur de la santé et donc sur celui des maisons de retraite. Emmanuel Macron et le gouvernement Edouard Philippe accentue encore la casse en ayant voté 3 milliards de coupes bud- gétaires supplémentaires sur le budget de la sécurité sociale de 2018 et la réforme de la tari cation des EHPAD à venir prévoit une baisse de 200 millions pour ces établissements publics.

Les personnels et les patients sont les grands perdants de ces politiques. Les person- nels verront en effet leur charge de travail augmenter considérablement, entrant de force dans une logique de rentabilité avec des objectifs xés par la direction (20 à 30 toilettes par jour, temps de repas minuté…). Du côté des patient-e-s, les condi- tions d’accueil seront largement dégradées et les cas de maltraitance se multiplient.

EHBAI estime que le secteur de la santé ne peut être une variable d’ajustement pour équilibrer les budgets et souhaite apporter son soutien aux personnels grévistes.

Cet article est également disponible en : Basque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *