Proposition zone intermédiaire

Le littoral est saturé et ses logiques se reportent sur la zone rétro-littorale (c’est là que les prix montent le plus, là où on trouve encore de la place pour de gros programmes immobiliers, là que le taux de résidences secondaires augmente le plus…). C’est l’enjeu des 15 prochaines années en Iparralde en matière urbanistique !

Il faut y anticiper avant que ce soit trop tard (trop cher, plus de foncier disponible…). Pour cela nous proposons des solutions sur deux niveau : au niveau législatif et au niveau urbanistique.

Au niveau législatif : nous proposons l’extension des principales mesures applicables à la zone côtière à d’autres communes du Labourd intérieur tels que l’article 55 de la loi SRU, l’encadrement des loyers, la taxation des résidences secondaires et AirBnB, …

Au niveau urbanistique : nous souhaitons inciter à la conservation et à la récupération de la maîtrise foncière. De plus, dans le règlement du PLU nous souhaitons, dans tout programme privé nouveau ou de rénovation, augmenter le taux de logement sociaux.

Par ailleurs, il est notable que le mouvement de jeunes Aitzina travaille aussi sur la problématique. Avec la volonté de revendiquer des logements accessibles pour les jeunes, une nouvelle dynamique est en marche sur Ipar Euskal Herria. EH Bai a la volonté de travailler sur des initiatives en commun avec Aitzina.

Cet article est également disponible en : Basque

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *