Communiqué de presse

Samedi le ministère de la justice a fait savoir qu’il est disposé à procéder au rapprochement des prisonnier-e-s politiques basques et ce matin, la ministre en personne a confirmé cette nouvelle lors d’une interview sur France Inter.

Une bonne nouvelle sans l’ombre d’un doute. Le gouvernement français semble prêt à répondre au premier pas demandé par l’immense majorité de la société du Pays Basque et de ses représentant-e-s politiques toutes tendances confondues. Que les prisonnier-e-s politiques basques soient rapproché-e-s du Pays Basque.

Ces nouvelles parues ces derniers jours confirment la volonté commune d’arriver à un accord sur le processus de paix et en particulier sur la question des prisonnier-e-s. EHBAI sait bien que la libération de tou-te-s les prisonnier-e-s politiques basques passera pas un dialogue et à court terme le rapprochement et rassemblement des prisonnier-e-s, la libération des malades et « conditionnables » devront être acceptés. Nous estimons que l’espace de dialogue ouvert avec l’état français ces dernières semaines, doit permettre d’amener une résolution intégrale de la question de tous les prisonnier-e-s.

A ce titre, nous souhaitons souligner la situation de Ion Parot, Frédéric Haramburu ‘Xistor’ et Jakes Esnal qui en sont à leur 28ème année d’incarcération ; nous exigeons leur libération immédiate.

Cet article est également disponible en : Basque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *