Et maintenant, les prisonnier.e.s !

Ce samedi la manifestation appelée à Paris par les Artisans de la Paix va porter la question des prisonnier.e.s politiques.

Depuis la Conférence d’Aiete en 2011 et face au manque d’implication des états français et espagnol qui ont poursuivi sur la voie de la répression en appliquant des méthodes d’une autre époque, le Pays Basque et ses habitant.e.s ont fait le pari de la paix et l’ont exprimé maintes fois.

L’étape primordiale du désarmement franchie le 8 avril constitue un point de non-retour, un pari risqué de la part de ce que l’on appelle la société civile qui a pris ses responsabilités face à l’immobilisme Parisien et Madrilène.

Le texte adopté à Aiete ou encore la déclaration de Bayonne signée par des élu.e.s de tout le spectre politique local marquait une direction, une feuille de route selon laquelle le point suivant est celui des militant.e.s politiques incarcéré.e.s souvent à des centaines et des centaines de kilomètre de leurs familles.

Nous l’avons toujours dénoncé dans la passé, les procédures d’exception appliquées au prisonnier.e.s politiques basques n’ont pas lieu d’être. Si elles n’étaient déjà pas justifiées auparavant, elles sont devenues inacceptables et insoutenables aujourd’hui dans le nouveau contexte. De manière immédiate, les directives doivent changer et le droit commun s’appliquer de manière à sortir le statut DPS aux prisonnier.e.s politiques, permettre le rapprochement au plus proche des familles, la libération immédiate des détenu.e.s malades et conditionnables. Tout cela doit intervenir rapidement afin de franchir un pas supplémentaire dans l’instauration d’une paix durable en Pays Basque et d’aboutir à la libération de tous les prisonnier.e.s, au retour au pays de tous les exilé.e.s, à la fin des procédures judiciaires et autres contrôles appliqués aux militant.e.s sortis de prison.

La résolution intégrale du conflit basque passe par ces étapes. Le prochain rendez-vous est donc ce samedi à Paris, nous y serons !

Cet article est également disponible en : Basque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *