Ion Kepa Parot : accord du juge pas du parquet !

Nous avons pris aujourd’hui connaissance de la décision concernant la demande de libération de Ion Kepa Parot. Même si le juge avait émis un avis favorable, le procureur a fait appel.

C’est inacceptable ! Alors que des pas sont faits en Pays Basque, avec l’accord de l’ensemble de la société, en faveur d’un processus de paix, il est inadmissible que le procureur n’accepte pas la demande de remise en liberté conditionnelle de Ion Kepa Parot.

La grande majorité de la société basque fait le pari de la paix. Nous en voulons pour preuve l’opération de désarmement menée par les Artisans de la Paix le 8 avril dernier.

Il est grand temps que l’état français entende la volonté du peuple basque et qu’il s’engage également en faveur de la paix : en commençant par accorder les libertés conditionnelles et libérant immédiatement les prisonnier.e.s malades.

Ion Kepa Parot est à sa 28ème année d’incarcération. Il devrait pourtant être libre parmi les siens.

Dans le même sens, nous appelons à participer massivement à la manifestation du 9 décembre prochain à Paris sous le slogan « Et maintenant les prisonniers ! »

Cet article est également disponible en : Basque

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *