La Catalogne sous tutelle

Comme nous pouvions nous y attendre, Mariano Rajoy chef du gouvernement espagnol a annoncé ce samedi le recours à l’article 155 de la constitution espagnole.

C’est ainsi que Madrid a choisi de placer sous tutelle la Catalogne. L’Espagne démet ainsi de leurs fonctions les dirigeant.e.s catalan.e.s élu.e.s démocratiquement pour s’adjuger les pouvoirs de gestion par le biais d’une simple décision administrative. Ceci s’apparente à un coup d’état ! Répression avant le réferendum, violences policières et  vol d’urnes le 1er octobre, arrestations de responsables d’association et placement sous controle judiciaire des responsables de la police locale, l’état espagnol démontre chaque jour un peu plus son caractère anti-démocratique. Aujourd’hui Madrid entend prendre la main sur les institutions, les médias publics, les finances… Cette attitude n’a pas lieu d’être et doit amener une réaction claire de la part des autres pays européens  et en particulier la France que nous avons déjà interpelée sur le sujet à deux reprises ces dernières semaines. Le silence de l’Union Européenne est une erreur grave, Bruxelles préfère regarder ailleurs de manière délibérée sans même mener le débat et en choisissant l’alignement systématique sur la position Rajoy.

Nous assistons aujourd’hui à une attaque sans précédent contre les libertés de la Catalogne, contre le peuple Catalan, contre les institutions Catalanes. La réponse du peuple de Catalogne et de ses dirigeant.e.s est exemplaire. Nous nous déclarons encore une fois solidaire et regardons vers Barcelone avec un grand respect.

Cet article est également disponible en : Basque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *