Nous n’appelons à voter pour aucun candidat.e.s

Nous souhaitons commencer cette conférence de presse en remerciant les 12.665 électrices et électeurs qui nous ont fait confiance dimanche dernier en glissant un bulletin EHBAI dans l’urne.

Nous remarquons que les candidats Modem/EnMarche arrivent en tête et aspirent des voix au PS et à droite. Ce phénomène n’a pas touché EHBAI puisque nous continuons de nous ancrer dans le panorama politique d’iparralde.

Ces élections nous ont permis de confirmer notre troisième place sur l’échiquier politique. Nous considérons aujourd’hui qu’EHBAI est une force en constante progression en particulier depuis les municipales de 2014 et les départementales de 2015 où nous accédions au second tour sur 5 cantons.

Cette troisième place à l’échelle d’Iparralde nous réjouit d’autant plus que nous sommes dans le même temps la première force de gauche.

Il faut souligner en particulier dans le contexte défavorable à EHBAI de ces élections (primaires, présidentielle…). Cette année peut être plus qu’il y a 5 ans puisqu’il n’y a pas eu de débat entre les candidat-e-s, les électeurs se sont finalement positionnés par rapport à des paramètres nationaux ; et malgré la forte abstention nous augmentons en nombre de voix et en pourcentage sur les trois circonscriptions.

Ces résultats sont le fruit d’une trajectoire de ces dernières années. Ils sont aussi le fruit du travail des militant-e-s et de tous les abertzale au jour le jour dans différents mouvements.

Sur la quatrième circonscription nous sommes deuxièmes et troisième sur la sixième circonscription. Sur la quatrième nous sommes en tête dans une trentaine de communes et sur la sixième notre force politique est en deuxième place sur plus de la moitié des communes.

Sur la cinquième notre implantation est plus difficile mais nous dépassons à nouveau les 5% et progressons en voix et en pourcentage.

Ces dernières semaines, nous avons porté un message abertzale, de gauche et écologiste, c’est le fondement, les trois piliers du projet d’EHBAI.

  • Urgence climatique

SUDMINES : la libéralisation du marché minier et l’ouverture de près de 80 projets de mines en France est en grand epartie dû à une des dispositions d’une loi portée par E.Macron lorsqu’il était ministre. Au lendemain de son accession au pouvoir et à la veille de l’obtention d’une large majorité pour son parti, nous sommes particulièrement inquiets et seront vigilants sur le projet de mines qui concerne 11 communes d’Iparralde.

Modèle agricole:

Le modèle économique du nouveau président et en particulier les dispositions sur l’agriculture ne nous semble pas adaptées. Notre territoire est souvent pris en exemple en la matière, nous devons continuer à défendre une agriculture paysanne et durable qui permette de faire vivre les paysans et produire de la qualité pour les consommateurs.

 

  • Libération des prisonniers

La résolution intégrale du conflit a franchi des étapes importantes ces derniers mois. Nous nous félicitons du travail en commun et du consensus autour de cette question. Pour autant, en tant que force abertzale nous souhaitons redire que la libération immédiate de tou-te-s les prisonniers politiques est une étape impérative et urgente. C’est cette revendication-là qui doit maintenant être mise en avant. Il y a urgence pour les prisonnier-e-s malades ou conditionnables mais globalement ce sont tou-te-s les militant-e-s emprisonné-e-s qui doivent sortir de prison.

 

  • Réforme du code du travail

Tout au long de cette campagne, nous avons dénoncé les intentions du gouvernement tant sur le fond que sur la forme (ordonnances). Comme nous l’avons été contre la Loi Travail, nous serons en première ligne contre le projet porté par le nouveau président qui porte atteintes aux droits des travailleurs.

 

Après en avoir débattu avec nos militants dans les circonscriptions nous avons fixé notre position vis-à-vis de ce second tour.

Au vu du panorama de ces seconds tours, et prenant en compte les thématiques importantes que nous venons de rappeler, EHBAI estime qu’aucun candidat-e présent au second tour ne porte un projet proche du notre.

C’est pourquoi nous avons décidé de n’appeler à voter pour aucun des candidat-e-s qualifié-e-s pour dimanche prochain. Il nous semble par ailleurs que les électrices et électeurs qui ont choisi EHBAI au premier tour sont assez matures pour adopter l’attitude qui leur paraitra la plus adaptée dimanche prochain.

Cet article est également disponible en : Basque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *